Contrôle des cookies

Pour le meilleur usage possible du site Weidemann et pour d'autres optimisations des cookies sont utilisés. En continuant à naviguer sur le site Weidemann, vous acceptez notre utilisation des cookies.

Main Content

Piaffer – Passage – et Weidemann.

À la ferme Helenenhof à Schleswig-Holstein, tout tourne autour des chevaux. Et autour des chevaux. Et autour des chevaux. Et pour que rien ne change, un Weidemann 2070T travaille en coulisses.

La star à Helenenhof, c’est Carabas, l'étalon vedette dans l'univers des cavaliers de dressage de Schleswig-Holstein. Le cheval bai foncé de 18 ans a remporté de nombreux titres et cocardes, parmi lesquels une victoire à la Mediencup, une seconde place au derby de dressage allemand et diverses autres victoires au Grand-Prix et aux examens du Grand-Prix-Spécial. Rien d'étonnant qu'un tel étalon champion ait également de telles exigences au niveau de son habitat. Le lisier des boxes pour chevaux en acier inoxydable microbillé et en bambou est régulièrement retiré à l'aide du Weidemann 2070T. Le lisier disparait alors immédiatement derrière des portes fermées. « Heureusement que le Weidemann a un bras télescopique. Cela nous permet de bien lever le lisier. », explique Rainer Schwiebert. Avec sa femme Jessica Jahr-Schwiebert, il est propriétaire de l'étalon de Holstein de haut niveau Carabas et de ses compagnons d'écurie.

Les 16 chevaux de la famille sont soignés chaque jour. Et ils sont toujours impeccables sur l'exploitation de 3 ha avec écuries, manège, parcours d'équitation, allées cavalières et hall de machines. « Nous avons racheté Helenenhof il y a près de 16 ans de cela et nous avons tout transformé depuis. », explique Rainer Schwiebert. « Il est très important pour moi que les valeurs que nous avons instaurées ici soient toujours respectées et conservées. » C'est ainsi que le Weidemann brille encore comme au premier jour, malgré une utilisation quotidienne. Outre le nettoyage régulier des boxes de chevaux, le Weidemann 2070T est utilisé depuis près de trois ans pour niveler les manèges, pour tondre autour des clôtures et pour l'entretien de la ferme et des bâtiments. Les bandes de lumière de forme bombée des écuries et les fenêtres et miroirs du manège sont régulièrement nettoyés à l'aide du Weidemann. Rainer Schwiebert est convaincu depuis bien longtemps par la marque Weidemann. « Notre premier Weidemann était un 1250. », explique le cavalier professionnel. « Avec le Hoftrac® sans cabine, j'ai attrapé une mauvaise bronchite en déblayant la neige. » Aujourd'hui âgé de 66 ans, il n'a pas souhaité renouveler l'expérience, et a appelé rapidement son distributeur Weidemann, la société Heeder Landmaschinen GmbH. Le lendemain, un nouveau 1770 avec cabine et chauffage est arrivé à la ferme. « Un tel service est extrêmement important pour moi. », explique le cavalier de dressage, qui ne rechigne pas à effectuer lui-même les petites réparations.

Son fils Sascha Schwiebert est une aide considérable à la ferme. L'étudiant en logistique est tout aussi passionné par les chevaux que le reste de la famille et s'occupe en particulier du parc de matériels. Il conduit de ce fait tout aussi naturellement le Weidemann que les gros camions de transport ou d'hébergement. Lorsque Rainer Schweibert ne monte pas lui-même son étalon de parade Carabas ou le jeune Catoo de 9 ans, il entraîne sa fille cadette qui fait elle aussi de l'équitation de dressage avec succès parmi les juniors et les jeunes cavaliers. Outre cela, il s'occupe également d'élèves internationaux et des jeunes cavaliers en dressage à Hambourg. Toutes ces tâches exigent naturellement énormément de temps et une grande organisation. Heureusement que tout va bien à la maison. Naturellement aussi avec l'aide d'un Weidemann.