Main Content

Kruse Milch & Energie : équipé pour l’avenir

Henning Kruse est un agriculteur expérimenté et aventureux, mais en ce qui concerne la technique de charge, il préfère miser sur la fiabilité de Weidemann.

Il a deux Weidemann sur son exploitation principale de Butzhausen en Basse-Saxe. La petite 1140 effectue de manière fiable tous les travaux touchant au étables. Celles-ci sont bien remplies : elle comptent 300 vaches laitières. À bout de 14 jours, leur progéniture est transportée dans des igloos individuels à l’aide de la Weidemann 1140 jusqu’au site de l’autre côté de la route. Les veaux y sont élevés en grands groupes jusqu’à trois mois. Henning Kruse utilise là-bas aussi une Weidemann 4080T. La grande chargeuse sur pneus charge la centrale à biogaz et la trémie d’alimentation, nettoie les étables et effectue tous les travaux durs. « Les deux Weidemann sont utilisées en permanence », raconte l’agriculteur producteur d’énergie. Outre l’élevage et les installations de biogaz sur plusieurs sites, Kruse Milch & Energie opère trois installations photovoltaïques sur une surface de toiture totale de 6400 m².

« On peut dire que c’est la problématique de l’énergie qui a sauvé ma production de lait », raconte Henning Kruse. En 2011/12, l’agriculteur doit faire un choix : renvoyer ses employés ou prendre un nouveau risque. Mais son sentiment de responsabilité envers sa famille et ses employés le poussa à chercher d’autres options. La construction d’une installation de biogaz et photovoltaïque semblait prometteuse. Cependant, une aide pour la consommation de l’électricité autoproduite devait être mise en place début 2012, de sorte que le jeu n’en valait finalement pas la chandelle. Encore un cul-de-sac. Le maître agriculteur se rendit néanmoins avec son apprenti au salon « New Energy » à Husum. Il s’ensuivit une chaîne de hasards qui allait décider de l’avenir de son entreprise : il ne put pas prendre son vol de retour à cause d’un brouillard en mer soudain. À l’hôtel, il fait la connaissance d’un représentant du ministère de l’économie qui lui parle d’une régulation de la loi sur les énergies renouvelables pour les projets photovoltaïques entamés et pouvant être finis avant le 30/06/2012.

À peine arrivé chez lui, Henning Kruse fait une demande de permis de construire et de crédit et commande des matériaux de construction. « J’ai tout misé sur une seule carte », se souvient-il. « Nous avons déjà commencé à construire pendant les négociations. » Au final, tout c’est bien passé, et le producteur d’énergie a pu prouver à temps le raccord de son installation photovoltaïque au réseau électrique le 30/06/2012. « Bien sûr, nous avons dû faire quelques compromis. » Ainsi, le bâtiment entier repose sur une construction en bois, l’acier demandant une planification plus longue. Les animaux ne purent emménager que 18 mois plus tard, car l’autorisation de changement d’utilisation mis du temps à arriver.

Aujourd’hui, l’installation à Butzhausen se porte bien avec son installation photovoltaïque de 482 kWp, sa centrale à biogaz de 75 kW et ses 300 vaches laitières. Après tous les déboires du début, l’installation tourne à plein régime, et ce notamment grâce aux deux machines Weidemann fiables et puissantes.